“Toucher, c’est par là que, très simplement, tout à commencé”. 

Frédérick Leboyer